Présentation

Présentation

Le concours « INTERUNIFORMES » a été créé en 1992 par Michel Golay. Cette journée de concours permettait à l’ensemble des conducteurs de chien uniformés (Police, CGFR, agences de sécurité privée et armée) de suisse romande, de s’affronter dans une compétition sportive canine.

Voici les différents événement qui ont marqué le concours, en commençant par la fin :

2015
Un nouveau règlement a été décidé par le comité et mis en application pour la première fois lors de l’édition 2016 à Fribourg. La CUM et la RCI ont été supprimées; en effet, ces disciplines sont plutôt l’apanage des conducteurs de chien « civils » et s’écartent trop du travail quotidien des professionnels du chien. En revanche, une discipline pour la police et le CGFR a été créée avec l’ajout d’une quête d’objet. Parallèlement, une discipline pour les agents de sécurité a également été créée incluant de la défense et de l’obéissance. Le Mantrailing et la recherche d’accélérant n’ont plus cours dans ce nouveau règlement.

Désormais le concours sera organisé par les polices cantonales et le CGFR toutes les années paires. Les agences de sécurité pourront toutefois l’organiser les années impaires.

2012
Raphaël Morel de la Police de Lausanne, lance la formule Mantrailing (piste sur molécules individuelles), renouvelée en 2013 et 2014.

2008
C’est à la Chaux-de-Fonds qu’a été innovée par la gendarmerie neuchâteloise, la recherche d’accélérants. Cette discipline n’a pas été renouvelée les années suivantes.

2001
La gendarmerie fribourgeoise donne naissance au fil rouge. Cette discipline est, depuis cette date, créée de toute pièce à chaque édition du concours InterUniformes et est sous l’entière responsabilité du chef de concours du moment. Il se présente sous la forme d’un parcours d’obstacle chronométré. C’est la discipline la plus prisée par les conducteurs de chien, de par son originalité notamment, son accessibilité par tous et sa pointe humoristique.

1992
Au début, le concours était basé sur l’obéissance et la défense, selon le règlement de la société cynologique suisse (SCS), soit RCI et CUM (anc DEF). La recherche de stupéfiants ou d’explosifs a immédiatement fait partie intégrante du concours, mais réservée uniquement à la police, l’armée et le CGFR.

La piste et la quête d’objets n’ont pas été incluses, probablement pour des raisons de timing au vu du nombre des concurrents et de disciplines déjà prévues.